Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2013

Compte-rendu du colloque "Présence du gaullisme"

La Convention des Gaullistes sociaux pour la Ve République, que préside Jean Charbonnel, ancien ministre du général de Gaulle et de Georges Pompidou, a organisé au Sénat, le jeudi 28 mars 2013, un colloque national pour affirmer, dans les débats de notre temps, la présence du gaullisme, en particulier sous sa forme sociale, dont a été évoquée la dernière figure la plus marquante, celle de Philippe Séguin.

Ce colloque, qui a réuni, pendant une journée, plus de deux cents personnes - parlementaires, gaullistes historiques, militants de Paris, de la région parisienne et de province, étudiants - peut être caractérisé par deux traits: le rassemblement de toutes les sensibilités gaullistes autour d’une recherche sans préalable de ce qui fut le cœur de l'héritage que nous a transmis le général de Gaulle; une réflexion approfondie sur la contribution que le gaullisme, qui a démontré, avant 1974, sa capacité à gouverner le pays, a apportée à la politique de la nation.

Le colloque du 28 mars a, en effet, bénéficié des participations de la Fondation Charles de Gaulle, de l'Amicale gaulliste du Sénat, de l'Amicale gaulliste des députés et de l'Association des anciens députés gaullistes. Ses séances ont été présidées par les sénateurs Jacques Legendre et Isabelle Debré et ont entendu, comme grands témoins, le député Patrick Ollier, Jean Charbonnel, Robert Poujade, ancien ministre de Georges Pompidou et ancien secrétaire général du mouvement gaulliste, et Jacques Godfrain, président de la Fondation Charles de Gaulle.

Aux témoignages, toujours argumentés, que ces personnalités ont apportés, se sont ajoutées les analyses objectives et détaillées présentées par les jeunes universitaires Frédéric Tristram, Jérôme Baloge, Diane Le Béguec, Jérôme Grondeux et Laurent Warlouzet, coordonnées par Gilles Le Béguec, président du Conseil scientifique de la Fondation Charles de Gaulle, sur les réponses que les gaullistes ont apportées et peuvent encore apporter aux problèmes d’aujourd’hui.

Le président de l'Amicale gaulliste du Sénat, Gérard Larcher, ancien ministre, après avoir formulé des remarques sévères sur la situation actuelle de la France et de la construction européenne, a conclu le colloque en souhaitant, dans un vibrant appel, que la réflexion se traduise rapidement en action. Décidément, les gaullistes sont de retour!

Publié dans Communiqués | 16:35 | Lien permanent | Commentaires (0)

08/03/2013

Colloque "Présence du gaullisme"

colloque gaullisme colloque gaullisme colloque gaullisme colloque gaullisme

Publié dans Publications | 19:24 | Lien permanent | Commentaires (0)

23/07/2012

Réaction de Jean Charbonnel aux propos de François Hollande

"J'ai pris connaissance avec indignation des déclarations de M. Hollande, président de la République, relatives à la rafle des Juifs de Paris et de la banlieue, les 16 et 17 juillet 1942, suivie par leur enfermement au Vel'd'Hiv'.

Il est en effet inadmissible de faire porter la responsabilité de ce crime monstrueux par «la France». Le coupable n'est pas, en effet, notre nation, alors placée sous le joug de l'occupant nazi, mais le régime à la fois illégitime et illégal de Vichy, issu de la capitulation de 1940.

Confondre la France et l'État de fait de Vichy est non seulement inacceptable du point de vue moral mais totalement faux sur la plan de la vérité historique: c'est faire fi du combat de la France libre entrepris après l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, de ses héros et de ses martyrs. C'est ce qu'avait bien compris le président François Mitterrand qui, à cet égard, s'était montré plus «gaulliste» que ne devait le faire M. Chirac.

J'ajouterais, enfin, que les déclarations de M. Hollande n'ont pu être que péniblement ressenties par les très nombreux Françaises et Français qui, pendant les années d'occupation, ont protégé, souvent au péril de leur vie, leurs compatriote juifs des exactions allemandes."

Jean Charbonnel, ancien ministre du général de Gaulle

Publié dans Communiqués | 15:00 | Lien permanent | Commentaires (0)