Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2014

Jean Charbonnel, un Républicain chaleureux

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Avec Jean Charbonnel disparaît une personnalité politique rare. Venu de la démocratie chrétienne, il avait rejoint le gaullisme, par fidélité à celui qui en 1940 avait relevé l’espoir républicain. Il n’avait cessé d’y apporter une exigence sociale inséparable pour lui de l’essor économique du pays.

Attaché à la justice, la cause de l’émancipation des peuples a appelé très tôt son engagement. Le général de Gaulle lui avait confié le Secrétariat d’Etat à la Coopération, première fonction ministérielle qu’il exerça avant de devenir ministre du développement industriel. Plus tard, Jean Charbonnel présida l’Association France-Algérie, pour maintenir des liens étroits entre les sociétés algérienne et française après l’indépendance.

Je n’oublie pas le soutien qu’il m’apporta en 2002 et qui témoignait de sa liberté d’esprit. Je salue la mémoire d’un Républicain chaleureux, qui a apporté à la France le concours de sa vive intelligence et de sa grande générosité.

Publié dans In Memoriam | 18:45 | Lien permanent | Commentaires (0)

20/02/2014

Communiqué - Décès de Jean Charbonnel

Communiqué de la présidence de la République

Jean Charbonnel était une figure du gaullisme. Ministre du Général puis de Georges Pompidou, il avait cherché à donner une vision sociale au mouvement auquel il appartenait. Et son action avait été constamment portée par la haute idée qu'il se faisait de son pays.

Maire de Brive pendant près de 30 ans, il avait transformé sa ville et lui avait donné un rayonnement culturel que ses successeurs ont scrupuleusement respecté.  C'est un homme de conviction qui disparaît aujourd’hui.

Publié dans In Memoriam | 18:30 | Lien permanent | Commentaires (0)

Hommage à Jean Charbonnel

C'est avec douleur et tristesse que nous apprenons le décès de Jean Charbonnel, et nous présentons à son épouse et à ses enfants nos sincères condoléances.

Jusqu'au bout Jean Charbonnel aura été fidèle à une certaine idée du gaullisme et de la France. "Tant que Dieu me prête vie, j’ai bien l’intention de continuer à m’occuper de la cité, et donc à garder une activité politique!", nous disait-il.

S'il était un des derniers ministres vivants du général de Gaulle, Jean Charbonnel était aussi un historien. Il a livré pour la postérité une analyse et un témoignage sur le gaullisme, le débarrassant des impostures et des dérives éloignées de ses principes fondateurs.

C'est cet héritage que la Convention des gaullistes sociaux pour la Ve République, dont Jean Charbonnel nous a passé le flambeau, continuera à défendre, maintenir et perpétuer.

Le bureau de la Convention.

Publié dans In Memoriam | 17:00 | Lien permanent | Commentaires (0)